NOS ÉVÈNEMENTS

Retrouvez Ici toutes les Informations sur les Évènements du CRéDAVIS

Dans le cadre des Journées Orgasmiques 2024 organisées par IntimAgir IdF, le CRéDAVIS organise les 6 & 7 juin une formation « ÇA VA CHAUFFER ! » à destination des personnes en situation de handicap et des professionnels

 

6 JUIN

C’est qui qui décide ?

 

Parentalité & sexualité

Gaëlle Reynaud (+ interventions concert) – Présidente d’honneur de CRéDAVIS, Gaëlle, tétraplégique, est maman solo d’un enfant de 6 ans.(Vidéo témoignage en intro)


Autodétermination – Les résidents au cœur de la transformation des droits sexuels

Cindy Keita, (CAP’ devant !) membre du CRéDAVIS et pair-aidante formée à l’animation de groupes de paroles sur les questions de vie intime et sexualité – elle anime les sessions formation référents du CRéDAVIS.


Parentalité et déficience intellectuelle – Le soutien institutionnel 1

Reportage vidéo par l’équipe de Christelle Pettinger, Foyer d’accueil de Coulommiers sur le parcours d’un couple de la structure : 2 premiers enfants placés à la maternité / 3ème grossesse accompagnée par l’équipe : accueil du nourrisson jusqu’à ses 8 mois sur le foyer / reprise et création des liens avec la fratrie. Présence des parents.


Autisme déficitaire et sexualité

Être autiste et vivre sa sexualité en institution, comment c’est possible ?

Kristian Schott, autiste haut-niveau et formateur au CRéDAVIS. Coaching en institution.


Accompagnement sexuel – Et pourquoi pas moi ?

Adrien Michon, bénéficiaire d’accompagnement sexuel et membre-formateur de Corps-solidaire. Alice Vigne assistante sexuelle.


Et nous les ados ?

Lecture d’un courrier d’Aurélien décédé en 2015.


Parentalité et déficience intellectuelle  – Le soutien institutionnel 2

AUJAMES Myriam – UDAPEI 59

Réseau des services d’aide et d’accompagnement à la parentalité (9 services sur le département du Nord). Vidéos plus témoignages de parents

7 JUIN

De quel droit ? 

 

1 – Intimité́ et vie privée – Une personne en situation de handicap physique après de nombreuses plaintes de sa part concernant le non-respect de son espace de vie se voit un jour subtiliser par l’équipe éducative un DVD de pornographie gay.

2 – Non-assistance à personne en danger – Hospitalisation pour déchirures anales d’une résidente de MAS suite à l’utilisation d’objets inappropriés pour se masturber. Toute l’équipe était au courant – Pas d’interventions.

3 – Déni de droit à l’éducation à la sexualité – Un jeune homme TSA décide avec son amie d’avoir une relation sexuelle dans l’institution. La jeune femme sort en pleurs suite à une expérience douloureuse – Le jeune homme est expulsé de l’institution et la famille de la jeune femme (par ailleurs favorable à cette relation) incitée à porter plainte pour viol.

4 – Assistance sexuelle – Un directeur de MAS a décidé, suite à la demande de la mère d’un résident, de faire appel avec son équipe, à une assistante sexuelle pour ce résident de 35 ans.

Sans savoir d’où cela est venu (dénonciation probable), cet état de fait est remonté au procureur de la république qui décide de poursuivre l’établissement pour proxénétisme (il s’abstient de poursuivre la personne handicapée).